Le groupe Oxylane généralise la RFID sur ses articles.

L’organisation GS1 annonce la généralisation, au sein du groupe de distribution Oxylane, de son standard d’identification nouvelle génération « EPC » (Electronic Product Code), s’appuyant sur la technologie RFID. Dès ce printemps 2014, 85% des produits vendus dans le groupe disposeront d’une étiquette RFID.

Ce déploiement concerne les trois principaux métiers du groupe Oxylane : la production, la logistique ainsi que le point de vente. Ce déploiement de la RFID est une première à cette échelle pour une enseigne française. Pour Patrice Ribout, Directeur du projet pour Oxylane, la RFID améliore de façon significative les performances du groupe : « Nous avons un bien meilleur taux de disponibilité de nos produits du fait des inventaires que nous menons plus fréquemment. Nous abaissons notre démarque interne en opérant un contrôle des flux à la pièce absolument exhaustif. Et puis, nous améliorons la rapidité, la sécurité et la fiabilité du passage en caisse.  Nous touchons donc, sur le plan du modèle économique, aux trois éléments clés : une progression du chiffre d’affaire, une optimisation de la marge et une efficacité du geste aussi bien en logistique qu’en magasin.»

Une première phase achevée au printemps 2014

La production opère le marquage à la source des produits en usine pour la saison printemps/été 2014. « Nous sommes d’ailleurs en ce moment en plein pic de production. L’ensemble de nos bureaux de production et la majorité de nos sous-traitants dans le monde sont concernés par le source tagging. En s’appuyant sur des printshops locaux, les composants RFID au standard EPC sont encodés et imprimés avec un GS1 Databar portant le même numéro unique du produit. »

Inventaire retail raquette SmartphoneTous les points de vente doivent être équipés d’ici la fin mars 2014. « Nos opérateurs pourront alors réaliser des inventaires avec leurs smartphones couplés à des raquettes RFID. Nous équipons également nos systèmes de caisses et nous migrons notre parc de portiques antivol qui opérera désormais en bi-technologie (antivol classique et RFID) ».

Pour le groupe, le respect des données personnelles de ses clients a constitué un point de vigilance particulier. « Il faut être droit dans les yeux avec les citoyens, sans ambiguïté. Quiconque est gêné de la présence de la technologie pourra s’en débarrasser. Chaque étiquette pourra être immédiatement désactivée ».

Des centaines de millions d’objets connectés 

Avec ce déploiement, le groupe Oxylane prépare également l’arrivée de l’Internet des Objets prévu en 2015. « Les clients pourront interagir avec notre système pour obtenir des conseils d’utilisation, d’entretien du produit, jusqu’à l’information de recyclabilité. Nous voulons être une véritable entreprise citoyenne qui garantit la sécurité de ses produits et œuvre à leur durabilité. »

Galerie | Cet article, publié dans Communiqué, Interview, Témoignage utilisateur, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Le groupe Oxylane généralise la RFID sur ses articles.

  1. Bonjour, quel fréquence de rfid est utilisée pour cette application, de la courte ou haute fréquence ?
    Merci – Yves

  2. Hugo dit :

    Merci pour le partage. La RFID est une technologie intéressante, amenée à se développer notamment dans le cadre de la RC !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s