[Vidéo] Un nouveau modèle pour piloter les supports réutilisables.

Le projet innovant Open Tracing Container, qui s’intéresse à la gestion des supports réutilisables dans le secteur de la distribution, se situe en pleine phase opérationnelle. En résumé, et en détail, voici ce que l’on peut en dire (et en montrer) à ce stade de son déroulement.

logo_OTC_KAYPAL_MR

Les KAYPAL® MR, ces palettes en carton réutilisables, sont désormais livrées aux clients industriels dotées d’étiquettes RFID/EPC. Simultanément, des dispositifs de lecture mobiles se déploient sur les sites logistiques d’industriels et de distributeurs. Ils permettent aux opérateurs sur le terrain de déclarer les réceptions, les stocks et les expéditions concernant ces supports. Les mêmes dispositifs équipent aussi les transporteurs chargés des collectes ainsi que les centres de concentration en charge du tri et de leur repositionnement. Ainsi, chacun, au poste qui est le sien, rode ces nouveaux processus opérationnels qui remplacent les déclarations administratives de suivi des palettes.

Ce n’est pas tout. Chaque capture d’information alimente l’une des quatre bases de données traçabilité (EPCIS), réparties sur la chaine, et interconnectées entre-elles. Ces bases forment l’un des premiers systèmes de traçabilité réellement « ouvert » de la chaine logistique en France. Les données ainsi stockées sont exploitées par un système métier qui s’appuie alors sur une connaissance bien plus précise des flux. De quelle connaissance exactement ? Par exemple : où les palettes sont-elles cassées, perdues, où les traite-t-on au mieux, où tournent-elles rapidement ou plus lentement, où sont-elles disponibles à la collecte, où sont les stocks dormants, etc. La taille du parc et son taux d’utilisation seront aussi bien mieux estimés. Cette Data constitue un point d’appui crucial pour piloter la production des palettes et mettre en place des processus particuliers (si nécessaire, de la formation et du  contrôle) qui permettront des rotations plus rapides et plus nombreuses au total par unité. Et c’est là, évidemment que se situe le principal pilier du retour sur investissement.

Film OTC 1Une chose encore : il ne fait pas de doute que ce système de traçabilité préfigure ceux à mettre en place, à échelle industrielle, dans un contexte multi-supports. Les KAYPAL® MR ne représentent bien sûr qu’une petite proportion des supports en circulation entre industriels et distributeurs. Qui peut croire que les infrastructures de capture, de stockage et d’échange de ces données de traçabilité puissent être dédiées à un type de support, à l’exclusion de tous les autres !? L’expérience de ce projet nous amène donc à concevoir une version  « multi-supports » du système déployé. Pour qu’une même opération d’inventaire par RFID puisse par exemple mêler à terme des palettes en bois, en cartons et en plastiques, des bacs et des rolls, etc.. Et de telle façon que chaque gestionnaire de parc dispose seul de la donnée qui le concerne. L’objectif de GS1, dans les mois qui viennent, sera donc de proposer au marché un cahier des charges qui permette l’émergence de solutions « multi-supports » dans un cadre concurrentiel…et interopérable!

Pour faire plus amplement connaissance avec le projet, on ne serait trop vous conseiller ce petit parcours en vidéo.

Galerie | Cet article, publié dans Témoignage utilisateur, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s